14.04.2020

Présentation de Ramona

Pour cet article, nous avons choisi de vous présenter une reine de légende. La double reine cantonale Ramona est au bénéfice d’un palmarès exceptionnel qu’il vaut la peine de mentionner :

Avec Georges Dorsaz, Les Rappes :

Reine des génisses Comptoir 1975

Avec Karl Biner, Agarn :

Reine 1e cat. Susten 1977

2e 1e cat. Unterems 1978

Reine 1e cat. Agarn 1979

2e 1e cat. Finale 1979

2e 1e cat. Turtmann 1980

Reine 1e cat. Finale 1980

Reine des Reines FINALE 1980

Reine 1e cat. Chippis 1981

Reine 1e cat. Finale 1981

Reine des Reines FINALE 1981

Reine 1e cat. Agarn 1982

5e 1e cat. Finale 1982

Soit 13 sonnettes en combat officiels dont 9 fois avec le titre de reine et 3 fois dauphine.

Le père de Ramona, Luron 453/29 était un fils de Fauvette  à Séraphin Métrailler, reine dans 3 alpages et plusieurs fois reine de match, nièce de Pommy à Bernard Hugon. Luron était notamment le père de :

Bandit à Roger Bollenrücher, dite « l’as des as »

Bandit à Marcel Follonier, reine de Tsaté 1978, que vous retrouverez dans le prochain numéro de la revue « Race d’Hérens » 

Diane à François Melly, reine 2e cat. Vissoie 1977

Les vaches n’étaient pas pesées à l’époque mais Ramona se distinguait par un gabarit exceptionnel. D’ailleurs, quand elle fut abattue, à l’âge de 16 ans, la balance afficha…847 kilos !

La fille homonyme de Ramona se classera 3e des génisses à Unterems en 1986 et 2e des primpares au match de Rarogne l’année suivante. Même si Ramona mère fut prolifique (4 femelles et 7 taureaux), sa lignée directe s’est éteinte. Cette souche subsiste par ses sœurs Coquine et Brunette qui ont laissé une descendance de premier choix. Le taureau d’insémination @Charly de Remo Tscherry en fait partie. Cette souche, dite de Georges Dorsaz, originaire de Vollèges, fera l’objet d’un prochain article.