Mot du président

Bonjour à tous les amoureux de la race d’hérens,

Je me présente, Fabien Sauthier 59 ans, marié, 3 enfants et 3 petites filles, j’habite Vollèges dans la commune de Val de Bagnes en Entremont.

Je tiens ici à remercier tous les délégués des syndicats d’élevage pour la confiance témoignée lors du vote par correspondance pour un mandat de 4 ans à la présidence de la FSEH.

Comme je l’avais dit sur les ondes de Rhône FM, je suis de nature positive et j’espère avoir les qualités pour guider le comité, de l’influencer de façon concrète et stimulante afin de fédérer et de mobiliser les éleveurs de notre race d’Hérens.

Le comité de FSEH devra être capable de développer et de communiquer une vision à long terme pour susciter une envie collective afin que chaque membre adhère et participe à la mise en place.

La communication sera sans doute l’un des premiers sujets à traiter par le nouveau comité.

La race d’hérens par son rôle social, culturel et touristique ne peut pas disparaitre de l’image du Valais et de la Suisse de demain ; j’en suis convaincu... La moitié de nos cantons comptent dans leurs statistiques agricoles des sujets de notre noble race d’Hérens.

Les combats de reines et les inalpes font de nos vaches des ambassadrices importantes dans le domaine du tourisme et comme je le dis souvent, le Valais ne serait jamais si attrayant sans nos belles… et bien sûr sans l’amour que vous, les éleveurs, leurs apportez au quotidien.

Que nous réserve la nouvelle politique agricole ?

Des changements… difficile de les programmer ou de les planifier mais c’est la norme de la vie d’aujourd’hui et seuls survivent ceux qui s’y adaptent.

Je crois que de « tirer le frein à main » ne va pas nous aider dans le futur. Il faudra trouver le juste milieu entre défendre l’acquis et accepter les nouveautés.

Quel rôle sera donné aux agriculteurs de montagne pour protéger la nature dans le changement climatique alors que nous sommes déjà les jardiniers de notre patrimoine ?

Notre petite structure, en lien avec le service de l’agriculture et l’OFAG, devra compenser par une grande débauche d’énergie si nous ne voulons pas « rater le train ». Une attention particulière sera donnée à tous les éleveurs.

Je vous souhaite à toutes et à tous un beau printemps et surtout la santé dans ces mois difficiles.

Au plaisir de vous rencontrer.

Meilleurs messages

Fabien