La Race

Spécificité

Forgée par la montagne, la vache d'Hérens est une excellente marcheuse qui se déplace aisément dans les terrains difficiles. Cette race a conservé un tempérament grégaire prononcé qui permet une conduite plus facile des animaux sur les pâturages d'altitude où les grands troupeaux présentent une étonnante cohésion. Elle est dotée d'un instinct maternel développé et n'a que peu de difficultés au vêlage.

Type

Les animaux sont de taille moyenne et présentent un type trapu et profond avec un corps large et bien musclé. L'ossature est fine et très solide. La tête est courte et large avec une forte encornure. Le regard est vif et expressif, le chanfrein droit et le mufle large. Les membres sont courts et vigoureux avec des articulations sèches et des onglons très durs. Les aplombs sont en général corrects, l'allure vive et dégagée. Un veau Hérens pèse à la naissance entre 30 et 50 kg. Une vache adulte pèse entre 450 et 850 kg. Un taureau adulte peut peser plus de 900 kg.

Robe

La robe est unie et varie du noir au fauve (rouge brique). Les muqueuses, les onglons et les pointes des cornes sont ardoisés ou noirs. Le standard coloré très large admis en sélection a permis la conservation de différents phénotypes colorés que Lauvergne (1983) définit comme suit : "noir, raie de mulet inversée, fauve à extrémités noires et blaireau (ventre et extrémités noires), ainsi que de possibles intermédiaires entre ces types."


Exemple d'une vache avec une couleur de robe fauve

De plus, une caractéristique rare réside dans le fait que les livrées juvéniles se modifient lors de la mue; de rouge le corps devient noir et la raie dorsale noire devient rouge.

Taille et poids des animaux adultes

 TaureauxVaches
Hauteur au garrot 127 – 137 cm124 – 133 cm
Tour de poitrine185 – 220 cm 180 – 215 cm
Poids vif 650 – 950 kg 480 – 800

Race d’Evolène

Le manteau de la race d’Hérens originelle a été décrit de manière précise en 1867 par Wilkens, zootechnicien autrichien, après la visite d’un alpage de la commune d’Evolène sur lequel estivaient 66 vaches et 40 génisses. Il se dit notamment… L’attache de la queue, la nage, le toupet sont habituellement blancs, le ventre, l’intérieur des jambes de couleur plus claire… Exception faite des taches blanches qui se trouvent à l’arrière de l’animal, on trouve quelquefois des taches blanches sur le front. Sur la poitrine, sur le dos et sur les flancs, il n’y a jamais de taches blanches. En 1934, A. Luisier, généalogiste de la race disait : L’ancien type Hérens se présentait souvent avec une bande blanche sous le corps qui s’étendait dans bien des cas de la poitrine à l’attache de la queue.


Exemple d'une vache évolenarde

En fait, on considère aujourd’hui que la panachure était l’un des variants colorés de la population d’origine, raison pour laquelle ces animaux sont maintenant admis dans les registres généalogiques de la race.

Une enquête descriptive effectuée par le service du Herdbook en 1999 a permis de déterminer plusieurs types de panachure à partir d’un échantillon de 73 animaux, soit le type Pinzgauer ou Quadzé, le type Pied blanc et le type Panachure irrégulière.

Type de panachures